Publié le Laisser un commentaire

10 aliments sains à avoir chez vous !

Aliments sains à avoir chez soi

Préparer un repas équilibré en toutes circonstances ? C’est possible – (1/2)

La plupart des aliments sains généralement recommandés ont une durée de conservation très courte. Nos réserves et nos placards se vident donc très rapidement. 

Il va sans dire qu’une mauvaise planification génère du gaspillage. En tant que consommateurs responsables, c’est un facteur dont il faut aussi tenir compte.

Assurer la préparation des repas durant la semaine nécessite donc de faire de grandes réserves ou de retourner régulièrement faire les courses… à moins de suivre quelques astuces !

Je vous recommande en particulier d’utiliser les différentes méthodes de conservation à votre disposition et de préférer celles qui s’adaptent le mieux aux différents types d’aliments présents.

Ma sélection de 10 aliments sains pour remplir vos placards

Dans cette série de deux articles, je partage avec vous ma sélection de dix aliments incontournables dans toute cuisine. Il offrent le meilleur compromis entre leurs bienfaits nutritionnels et une conservation optimale.

1. Les légumineuses séchées ou en conserves

Légumineuses, lentilles, pois-chiches, haricots

Les lentilles, pois-chiches et haricots secs font partie des aliments les plus sains au monde. De plus, les produits secs et les conserves ont une durée de conservation très longues. 

C’est donc le premier choix parmi les produits sains et non périssables dont il faut remplir vos placards. Leur durée de conservation se compte non pas en semaines ou en mois mais en années !

Au-delà de cet avantage certain, le profil nutritionnel de ces aliments est vraiment extraordinaire avec des fibres, des protéines, des vitamines et des minéraux en quantité. 

2. Les oléagineux

Les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes, pistaches, etc) et les graines oléagineuses (lin ou tournesol) sont d’autres aliments avec un excellent profil nutritionnel. Des bonnes graisses, des protéines rassasiantes, des fibres, des vitamines et des minéraux. 

Noix et graines

Ces noix et ces graines ont une durée de conservation de plusieurs mois. Vous pouvez donc profiter des offres promotionnelles pour acheter des quantités plus importantes et réaliser des économies car leur prix est assez élevé.

On peut aussi s’intéresser à la purée d’oléagineux (amandes, noisettes, cajou) qui permet de profiter des bienfaits de ces aliments sous une autre forme. Il faut toutefois faire la distinction entre la purée qui ne contient que la noix comme seul ingrédient et le beurre qui contient généralement du sucre, du sel ou des graisses végétales ajoutées, voire les trois.

3. Les céréales

Flocons d'avoine, céréales

Les céréales entrent dans la composition de presque tous nos repas. Si la routine nous conduit souvent à manger la même chose, il existe de nombreuses variétés de céréales et tout plein de manières de les déguster.

Je vous recommande de préférer les produits complets et non transformés comme le riz complet, l’avoine, le boulgour et le quinoa

Outre une longue durée de vie dans vos placards, ces aliments présentent un véritable intérêt nutritionnel. Ce sont d’excellentes sources de fibres et de micro nutriments.

4. Les fruits et les légumes congelés

Legumes et fruits congelés à voir dans son frigo

Beaucoup de fruits et de légumes ont une durée de conservation très limitée comme par exemple les baies et la plupart de fruits d’été. 

D’un point de vue nutritionnel, la congélation permet de conserver la plupart des nutriments intacts. C’est donc le moyen idéal d’avoir des produits super sains toujours sous la main !

Pour reprendre mon exemple des baies, il est vraiment très pratique d’utiliser le produit congelé. Peu importe la saison, les baies congelées remplacent idéalement les fruits frais dans presque toutes les recettes habituelles comme le muesli ou un smoothie.

5. Les condiments sains

sauce soja, condiment

Une pointe de sauce soja tamari, de miso ou de tahin transforme n’importe quelle recette en un plat raffiné aux saveurs exotiques. 

Il faut toutefois être vigilant dans votre sélection de condiments pour éviter les produits hyper transformés et plein de sucre ajouté.

Aux condiments salés mentionnés plus haut, on peut encore ajouter la moutarde qui se décline sous de multiples formes.

Les becs à bonbon préféreront les condiments sucrés comme le miel ou le sirop d’érable qui sont des alternatives naturelles au sucre raffiné, à utiliser à dose raisonnable bien entendu. 

Retrouvez la suite de ma sélection dans le prochain article. 🙂


Cet article vous a plu ?  Vous souhaitez découvrir davantage de recettes saines, gourmandes et équilibrées ?

Je vous invite à aller regarder ma dernière vidéo YouTube pour retrouver mes nouveaux conseils nutrition. La semaine dernière je vous parlais de votre assiette : mangez-vous assez pour perdre du poids ? 😉

De plus, retrouvez dans la boutique des cahiers de recettes complets. Et pour plus de conseils et d’astuces au quotidien, rejoignez-moi sur Instagram, j’y suis active au quotidien. Sans oubliez la chaîne YouTube qui vous propose de nombreuses petites vidéos. 

À bientôt !
@noemienutrition

Publié le 2 commentaires

Protéines végétales : le tofu soyeux !

Le tofu soyeux ? Qu’est-ce que c’est ? Comment le consommer ?

Les étals des supermarchés se garnissent de plus en plus de produits à base de tofu. L’assortiment proposé s’élargit à mesure que l’intérêt du public croît.

Mais comme d’habitude, il devient aussi plus difficile de s’y retrouver parmi tous ces produits! 

Dans cet article, je vous présente l’une des deux grandes familles de tofu, à savoir le tofu soyeux. Le tofu le plus connu étant le tofu « ferme ».

Le tofu soyeux, qu’on appelle aussi silken tofu ou silk tofu en anglais, Seiden Tofu en allemand ou parfois tofu japonais, est connu pour sa texture crémeuse et onctueuse.

A la différence du tofu ferme, le tofu soyeux n’est pas pressé. Il conserve donc une part d’eau beaucoup plus importante, ce qui lui permet de garder une consistance très légère et fine. Compte tenu de la part d’eau plus importante, la proportion de protéine est, en revanche, plus faible.

Pour solidifier le lait de soja, on utilise un agent coagulant (sels, acides ou enzymes). Le tofu se solidifie ainsi directement dans son emballage typique en brique de carton aseptisé (Tetra Pak). 

D’ailleurs, l’emballage est souvent le meilleur moyen de distinguer les deux types de tofu. On trouve généralement le tofu ferme dans un emballage en plastique avec du liquide, et le tofu soyeux dans une brique en carton aseptisé dont la durée de conservation est beaucoup plus longue. 

Il existe trois niveaux de fermeté pour le tofu soyeux :

(1) soft,

(2) ferme,

(3) extra-ferme. 

Repas healthy avec du tofu et des légumes

Quand la recette ne précise pas expressément le degré de fermeté, vous pouvez utiliser le produit que vous trouvez. Que ce soit en épicerie asiatique ou en supermarché, on ne trouve généralement qu’un seul choix de tofu soyeux, ce qui simplifie les choses! 

Le tofu soyeux est un ingrédient vraiment génial pour les personnes intolérantes ou allergiques au lactose, les végétariens et les vegans car il peut remplacer les produits laitiers. 

Il ravira aussi les papilles de tous les amoureux de desserts qui peuvent l’utiliser comme produit de substitution idéal de l’oeuf, de la crème et du beurre

Le tofu soyeux fera par exemple des merveilles dans un smoothie. Il remplacera alors le lait, la crème, la glace ou le yogourt. Il constituera une base protéinée avec une meilleure consistance qu’un lait végétal (amandes, soja, ou avoine).

Vu que le tofu est fabriqué à partir de lait de soja cuit, on peut le consommer directement sorti de son emballage sans cuisson. 

Toque de chef cuisinier

Si vous aimez le pudding, vous pourriez tester une recette toute simple. Vous servez un bloc de tofu soyeux avec un filet de miel ou de sirop d’érable, à manger froid à la sortie du frigo ou chauffé 1 minute au micro-onde avec une cuillère.


Cet article vous a plu ?  Vous souhaitez découvrir davantage de recettes saines, gourmandes et équilibrées ?

Je vous invite à aller regarder ma dernière vidéo YouTube pour retrouver cette recette en format vidéo. Je partage également d’autres délicieuses recettes 😉

De plus, retrouvez dans la boutique des cahiers de recettes complets. Et pour plus de conseils et d’astuces au quotidien, rejoignez-moi sur Instagram, j’y suis active au quotidien. Sans oubliez la chaîne YouTube qui vous propose de nombreuses petites vidéos. 

À bientôt !
@noemienutrition

Publié le Laisser un commentaire

L’importance d’impliquer les enfants en cuisine

Face à l’explosion des cas de surpoids et d’obésité infantile, il est indispensable d’agir.

On dit généralement qu’il faut se dépenser pour brûler des calories. Une activité physique est bien entendu incontournable. Mais ne ferait-il pas sens de s’intéresser à l’apport calorique également ? 

L’origine du problème semble, en effet, se trouver dans l’assiette avec la suralimentation et les mauvaises habitudes alimentaires.

Une récente étude publiée en décembre 2019 (lien) compare le mode de vie d’enfants occidentaux avec les enfants d’une tribu d’Amazonie. Bien que les enfants amérindiens passent en moyenne 25% plus de temps dans des activités physiques que leurs camarades des pays développés, ils ne dépensent pas beaucoup plus d’énergie (ils la dépensent toutefois différemment). 

Cette étude confirme ainsi que l’alimentation, et non le manque d’activité, est la cause principale de l’augmentation des cas de surpoids et d’obésité chez les enfants.

Dans cet article, nous allons voir pour quelles raisons il est important que vos enfants apprennent à cuisiner.

Raison #1: Quand on cuisine, on apprend les bons réflexes. 

On dit toujours qu’il est essentiel de « passer de la parole aux actes »  et qu’il faut « mettre les mains dans le cambouis ». L’exercice pratique, il n’y a que ça de vrai !

L’apprentissage de la cuisine permet de se familiariser avec les aliments et de développer un intérêt pour l’art culinaire, créant ainsi une relation positive à l’alimentation. 

Mais, c’est surtout l’occasion de faire passer votre message en douceur: Manger trop gras et trop sucré, ce n’est pas bien !

Raison #2: Savoir cuisiner, c’est utile !

Vous ne serez pas toujours là pour cuisiner des bons petits plats à votre enfant, même si vous souhaiteriez qu’il en soit toujours ainsi. Savoir cuisiner lui sera donc très utile plus tard dans la vie.

Raison #3: Le métabolisme de l’enfant fonctionne différemment de l’adulte.

Une part importante de l’énergie d’un enfant est consacrée à sa croissance. Une alimentation saine et équilibrée est donc indispensable.

C’est également pour cette raison que les enfants ne peuvent pas être mis au régime de la même manière qu’un adulte. En effet, une carence due à un régime peut avoir des répercussions irréversibles sur le développement de l’enfant. D’ailleurs, seuls les cas d’obésité font vraiment l’objet d’un régime hypocalorique.

Quelque soit la situation, un spécialiste doit impérativement être consulté avant d’imposer des restrictions alimentaires à un enfant.

Raison #4: Les mauvaises habitudes alimentaires durant l’enfance ont des répercussions à l’âge adulte.

Je partage avec vous une autre étude qui porte sur les conséquences tant physiques que psychologiques de l’obésité infantile à l’âge adulte (lien). 

En raison de la connotation négative liées au surpoids, les séquelles psychologiques sont sérieuses. Mais l’entourage tend souvent à minimiser cet aspect, ce qui est un facteur aggravant.

Raison #5: Il est extrêmement difficile de compenser les effets de la suralimentation par l’exercice physique.

Nous sommes constamment confrontés à cette dure réalité. Un petit footing ne permet pas de compenser les écarts de la veille. De plus, l’organisme s’adapte à une activité physique régulière et la dépense énergétique diminue.

En conclusion

Après cinq raisons très convaincantes mais plutôt négatives, j’ai gardé le meilleur pour la fin: Cuisiner avec votre enfant, c’est surtout l’occasion de passer un bon moment avec lui! 

Et je vous donne encore une astuce infaillible si vous avez des difficultés à le faire quitter l’écran de son smartphone, proposez-lui de trouver une recette sur YouTube de son instagrameur favori 😉

J’espère que cet article vous a plu et je vous invite à partager vos astuces pour impliquer vos enfants en cuisine directement dans le groupe Facebook : maviedecriquet.

Et pour plus de conseils et d’astuces au quotidien, rejoignez-moi sur instagram, j’y suis active au quotidien.

@petitcriquethealthy

Publié le 2 commentaires

Le grand retour des légumes oubliés

Ces légumes de jadis reviennent en force, grâce à l’intérêt renouvelé des consommateurs et des grands chefs pour des produits locaux authentiques et savoureux.

Les anciens légumes détonnent ! Ils ouvrent de nouveaux horizons culinaires et ils sont tout à fait intéressants d’un point de vue nutritionnel. 

Des légumes oubliés

Avant de lister toutes les bonnes raisons d’introduire ces produits surprenants dans votre alimentation, il est important de se rappeler qu’ils n’ont pas été oubliés par hasard.

En effet, les modes et les goûts changent. Certains produits, qui sont appréciés aujourd’hui, seront détrônés demain. Mais il y a encore autre chose. Ces légumes ont été « oubliés » consciemment car ils sont encore associés dans la mémoire collective à la famine et à la guerre.

Fort heureusement, les mentalités évoluent (lentement mais sûrement). Et nous avons aujourd’hui la chance de pouvoir redécouvrir tous ces légumes anciens. 

Des légumes anciens

La plupart de ces variétés sont effectivement très anciennes. Elles remontent au Moyen-Âge pour le panais, à l’Antiquité pour le salsifis, voire à la préhistoire pour le chou-rave.

Ces légumes sont généralement plus rustiques dans leur aspect et leur texture. Leurs saveurs sont par ailleurs étonnantes. Ces trois raisons qui expliquent une partie de leur succès actuel.

Mais il y a encore une autre raison…

Des légumes faciles à cuisiner

Ces variétés d’autrefois sont très faciles à cuisiner et ne demandent pas de préparation particulière. Il suffit de les peler, puis de les couper en petits cubes. Ensuite, je vous recommande de les cuire à la vapeur pour préserver leurs nutriments. Simple et efficace, n’est-pas ?

Pour varier les plaisirs, vous pouvez également les passer au mixer après la cuisson vapeur pour en faire des purées ou des soupes.

Le panais

C’est peut-être le plus connu des légumes oubliés. Grâce à sa saveur sucrée particulière, il a su reconquérir son public. Le panais ressemble à une grosse carotte blanche et on le mange souvent en purée. Cuit ou cru, il offre de nombreuses possibilités de préparation.

Le rutabaga

Si son nom est plutôt rigolo pour un légume ressemblant au navet, son histoire l’est moins car c’était un des aliments de base en Europe durant les deux guerres mondiales. On le redécouvre toutefois avec plaisir assaisonné de noix de muscade.

La betterave jaune

Une saveur douce, une texture fine, une chair d’une couleur jaune marbrée singulière. Un vrai coup de coeur pour moi ! 

La scorsonère

Ce légume-racine est souvent confondu avec le salsifis, alors que ce sont de variétés distinctes. La couleur noire de la scorsonère permet toutefois de les distinguer.

Le topinambour

Comme le rutabaga, le topinambour est un légume qui a hérité d’une mauvaise image issue de la guerre. Pourtant sa saveur proche de l’artichaut offre de nombreuses possibilités de recettes. Il peut notamment être consommé cru (râpé en salade), cuit au four ou écrasé en purée. 

Parmi ses atouts nutritifs, relevons qu’il ne contient pas d’amidon (à la différence de la pomme de terre) mais de l’inuline, un glucide aux propriétés prébiotiques. 

La vitelotte

La fameuse pomme de terre violette qu’on retrouve dans tous les paquets de chips « healthy » ! Je vous recommande toutefois de tester cette variété avec un mode de cuisson plus doux pour profiter de ses atouts nutritionnels.

En conclusion

Vive le retour des légumes anciens qui nous permettent de découvrir des produits originaux, sains et délicieux ! 

Cet article vous a plu? Si vous souhaitez rester informé des nouveautés chez Petit Criquet, pensez à vous inscrire (gratuitement) sur le site pour recevoir la newsletter hebdomadaire. 

Et pour des conseils et astuces au quotidien, rejoignez-moi sur instagram pour avoir accès à tout le contenu proposé. 

A bientôt dans un prochain article, 

Votre Petit Criquet Healthy

Publié le Laisser un commentaire

Le pain d’épices healthy et orignal

L’origine du pain d’épices remonte à l’Antiquité. Il était déjà connu en Grèce et en Egypte ancienne. Mais le pain d’épices tel que nous le connaissons viendrait de Chine : un gâteau au miel agrémenté d’épices orientales. 

Aujourd’hui, je vous propose le pain d’épices de Petit Criquet Healthy, c’est une version saine et gourmande de ce grand classique. 

Quantité : 4 bocaux 
Temps de préparation : 5-10 minutes 
Temps de cuisson : 30 minutes

Matériel : 4 bocaux à confiture 


Ingrédients

  • 375 g de farine de sarrasin 
  • 300ml d’eau chaude 
  • 1 sachet d’infusion cannelle 
  • 6 cs de yahourt végétal sans sucre 
  • 3 cs rase de purée d’amandes complète 
  • 3 cs rase d’huile de coco 
  • 4-5 cs rase de sirop d’érable 
  • 1 cc de cannelle moulue 
  • 1 cc de gingembre moulu 
  • 1 cc de sel rose 
  • 3 cs de poudre à lever


Préparation

  1. Préchauffer le four à 150 degrés 
  2. Chauffer l’eau pour y faire infuser le sachet de thé pendant env. 5 minutes 
  3. Dans un bol, verser la farine, la poudre à lever, le sel, la cannelle et le gingembre. Mélanger le tout. 
  4. Dans un second bol verser la purée d’amandes, l’hile de coco et le sirop d’érable. Sur le dessus, verser l’infusion cannelle (chaude) et mélanger jusqu’à l’obtention d’un liquide homogène. 
  5. Verser le liquide dans la première préparation et mélanger. 
  6. Ajouter le yaourt végétal et mélanger à nouveau. 
  7. Graisser vos bocaux à confiture avec un peu d’huile de coco. 
  8. Verser votre préparation dans les bocaux, remplir au 3/4. 
  9. Enfourner les bocaux (sans les couvercles!) pour 30 minutes à 150 degrés. 
  10. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau. S’il n’y a aucune trace, prolonger la cuisson. Sinon retirer les bocaux du four. 
  11. A la sortie du four : fermez les bocaux avec le couvercle et les retourner pour les laisser refroidir à l’envers sur le couvercle.

Le pain d’épices se déguste en tranches coupées directement à la sortie du bocal. 

Si vous souhaitez découvrir cette recette en vidéo avec mes astuces de nutritionniste et mes petits tips en cuisine, je vous invite sur YouTube pour visionner la recette en vidéo :


Cet article vous a plu ?  Vous souhaitez découvrir davantage de recettes saines, gourmandes et équilibrées ?

Retrouvez dans la boutique des cahiers de recettes complets, ainsi que des programmes clés en main : conseils, menus, recettes et sport. Et pour plus de conseils et d’astuces au quotidien, rejoignez-moi sur Instagram, j’y suis active au quotidien. Sans oubliez la chaîne YouTube qui vous propose de nombreuses petites vidéos. 

À bientôt !
@petitcriquethealthy

Publié le Un commentaire

Ma recette de porridge hivernal

Si vous cherchez un petit déjeuner rassasiant qui vous donnera de l’énergie pour toute la journée, c’est le porridge qu’il vous faut ! 

Bien sûr on utilise le terme anglais car le mot « bouillie » inspire moins confiance. Pourtant c’est bien de cela qu’il s’agit 😉 Pour agrémenter cette bouillie et la rendre plus appétissante, on va ajouter une garniture. C’est justement l’avantage du porridge car on peut imaginer mille variations avec autant de toppings (encore un anglicisme) que l’on veut. 

Pour ma part, je vous présente ici une variante que j’apprécie beaucoup avec de la purée d’amandes et des morceaux de coco séchée. D’ailleurs je vous donne mon secret pour rendre les morceaux de coco séchée irrésistibles : faites-les simplement rôtir quelques minutes au four. Succès garanti ! 

Temps de préparation : 5-10 minutes 
Temps de cuisson : 10 minutes 
Quantité : 1 portion
 

Ingrédients

  • 50 g de flocons d’avoine 
  • 150 ml de lait de coco/amandes sans sucre
  • 1 cs de purée d’amande 
  • 1/2 poire 
  • 1 pincée d’extrait de vanille en poudre

Toppings

  • 1 cc de purée d’amande
  • 5 noisettes/amandes concassées 
  • 1 cs de morceaux de coco séchée+ grillé
  • 1/2 poire coupée en petits morceaux
  • 1 mandarine/clémentine coupée en petits morceaux 
  • 1 cc de sirop d’érable 

Préparation

  1. Commencez par éplucher et épépiner votre poire et découpez-la en deux. Laissez une moitié de côté pour les toppings. Avec l’autre moitié, versez-la dans un bol à mixer avec un peu d’eau et mixez. 
  2. Dans une casserole, faites chauffer à feu doux durant env. 7-10 minutes le lait avec les flocons d’avoine, le jus de poire, la cuillère de purée d’amande et l’extrait de vanille. Mélangez délicatement à plusieurs reprises durant la cuisson. 
  3. Retirez du feu, versez dans un bol. Proposez les les toppings séparément pour que le client mélange juste avant de déguster. 

La recette est également disponible en vidéo :


Cet article vous a plu ?  Vous souhaitez découvrir davantage de recettes saines, gourmandes et équilibrées ?

Retrouvez dans la boutique des cahiers de recettes complets, ainsi que des programmes clés en main : conseils, menus, recettes et sport. Et pour plus de conseils et d’astuces au quotidien, rejoignez-moi sur Instagram, j’y suis active au quotidien. Sans oubliez la chaîne YouTube qui vous propose de nombreuses petites vidéos. 

À bientôt !
@petitcriquethealthy

Publié le Laisser un commentaire

Combien de calories pour la Saint-Nicolas ?

2 bonhommes de la Saint-Nicolas, 2 recettes très différentes pour un total calorique pas si éloigné …

Alors pourquoi le faire soi-même si celui du commerce n’est pas beaucoup plus calorique ?

Parce que les calories ne font pas tout !

Celui du commerce est une bombe de sucre, qui ne vous apporte RIEN de bon ou d’utile à votre corps. Il va uniquement vous donner un énorme shoot de sucre pour vous retrouver avec un pic glycémique extrême 1h-2h plus tard et vous inciter à grignoter davantage encore. Il s’agit donc d’un « encas » ou « écart » alimentaire de très mauvaise qualité.

La version healthy (recette dans le calendrier de l’Avent) apporte au contraire plein de nutriments. Il s’agit d’un encas plaisir qui ressource votre corps et qui contribue à votre bien-être.

Vous comprenez mieux pourquoi je ne communique pas les calories de mes recettes, non ? 100 calories de légumes n’équivaudront jamais à 100 calories de bonbons !

Arrêtons cette obsession des calories et essayons de porter plus d’attention à la qualité de nos aliments. L’apport calorique est un indicateur très insuffisant pour assurer une hygiène alimentaire de qualité.

De plus, ces calculs de calories ont tendance à nous stresser. Et, un corps stressé stocke davantage les graisses …

Alors prenez soin de vous !

Le Petit Criquet Healthy

Vous souhaitez plus de conseils?

Suivez-moi 🙂 je partage mes astuces healthy au quotidien

@petitcriquethealthy

 

Publié le Laisser un commentaire

Elles sont où les calories ?

Dis-moi Petit Criquet Healthy, pourquoi ne mentionnes-tu pas les calories dans tes recettes?

En fait, je ne mentionne pas les calories pour de nombreuses raisons.

Raison no 1: Un même aliment fera peut-être 60 calories aujourd’hui et peut-être aussi 120 calories demain. Oui, différentes variables affectent le solde calorique des aliments. Par exemple, le taux de sucre varie selon la maturité de l’aliment et le mode de cuisson.

A mon sens, cette première raison démontre, à elle toute seule, que le calcul n’est absolument pas fiable !

Raison no 2: Toutes les calories ne se valent pas ! Vous pensez sérieusement que 100 calories de bonbons, c’est pareil pour votre corps que 100 calories de légumes ?

Avec ces comptages de calories, on arrive à des aberrations incroyables ! Et cela nous pousse à des mauvaises habitudes alimentaires !

Saviez-vous que pour alléger la facture calorique de certains produits et augmenter les ventes, les industriels ont tout simplement réduit la quantité de matière grasse de vos produits pour la remplacer par du sucre. Le sucre est en effet moins calorique que le gras. Sur l’étiquette, cela paraît mieux, sauf que le sucre fait grossir tout autant. Mais il y a pire. Comme vous le savez, le sucre vous donne aussi envie de manger encore plus, vous rends accro et est mauvais pour votre santé ! Voilà, le mythe des produits light est définitivement mort et enterré !

Raison no 3 : est-ce que vous avez déjà perdu ou maintenu votre poids durablement en comptant vos calories ?

J’en doute fort ! Même en mettant de côté, la manque de fiabilité de ces méthodes, le fait de compter des calories et de résumer son bien-être à des chiffres ne peut que créer des frustrations. Je connais très peu de personnes suffisamment strictes et rigoureuses pour accepter une telle approche sur le long terme.

Voilà les trois principales raisons pour lesquelles je ne compte pas les calories et je ne les inscrits pas dans mes recettes. Mon objectif est d’améliorer votre bien-être mental et physique de manière durable.

LA SOLUTION DU PETIT CRIQUET HEALTHY : Essayez d’être bienveillant avec vous-même et prenez le temps d’adoptez de bonnes habitudes alimentaires. Cette approche permet de régler les problèmes de poids et les états de frustrations. Cela prend du temps et demande des efforts certes mais c’est à mon avis le chemin le plus sûr et le plus durable !

La philosophie du Petit Criquet vous plaît ? Alors rejoignez moi vite pour les 24 jours de l’Avent.

Bon week-end à tous,

Le Petit Criquet Healthy

Vous souhaitez plus de conseils?

Suivez-moi 🙂 je partage mes astuces healthy au quotidien

@petitcriquethealthy

Publié le Laisser un commentaire

Vous cherchez votre bien-être ? Laissez-moi vous aider

Réaliser ses rêves ? Se challenger au quotidien ? Suivre son instinct ?

Ces choses nous paraissent si évidentes dites comme ça.

Pourtant, on a tous appris à ne plus s’écouter, à suivre des règles sans réfléchir. e

A force, on n’entend plus vraiment nos petites voies intérieures.

Cela se ressent aussi dans le bien-être général : santé, sport, alimentation : on ne sait plus pourquoi on a pris certaines décisions et on réalise qu’on se contente de suivre un flux, un mouvement car c’est plus « simple ». C’est ainsi qu’on se surprend à manger pour étouffer nos émotions et qu’on arrête de faire du sport ou de bouger tout simplement, car l’engrenage est là…

Alors pourquoi ne pas commencer par vous demander quelles sont vos vraies envies, vos aspirations profondes ?

Avant de vouloir changer à tout prix vos habitudes sportives ou alimentaires, commencez par vous poser les bonnes questions. …Il aura par exemple fallut 15 ans au criquet pour comprendre ses vraies envies, ses vraies aspirations et finalement pour oser les assumer. Il n’est jamais trop tard pour commencer à s’écouter.

Laissez-moi vous emmener plus loin dans votre vie, vous challenger et vous aider à avancer. Commencez par me découvrir pendant 24 jours avec mon calendrier de l’Avent désormais disponible sur ma e-boutique (lien dans ma bio).

Je vous souhaite un bon week-end les criquets !

Le Petit Criquet Healthy

Vous souhaitez plus de conseils?

Suivez-moi 🙂 je partage mes astuces healthy au quotidien

@petitcriquethealthy

Publié le Laisser un commentaire

Banana Bread (chocolat / noix de coco)

En attendant, mon prochain article sur le défi, j’ai décidé de vous poster une recette gourmande pour vos collations ! Et croyez-moi, elle va vous plaire autant sur le papier, que sortie du four.

Ses avantages ?

  • Sans gluten,
  • Sans lactose,
  • Riche en oméga 3,
  • IG modéré,
  • Faible en calories (pour un cake)
  • Sucre provenant uniquement de sources saines et naturelles
  • Avec toppings à choix (of course)
  • Avec coco (of course no 2)
  • Excellent en récupération sportive
  • Anti-culpabilité et générateur de bonne humeur !
  • Rapide et Facile

J’ai nommé… Le Banana Bread du Criquet !

A vos fourneaux, ça va chauffer :

Ingrédients pour 1 Banana bread entier (ou 20 mini banana bread)

  • 200 grammes de farine de riz complet (ou de farine complète si vous le souhaitez et que vous tolérez le gluten)
  • 20 grammes de noix de coco râpée
  • 10 grammes de poudre à lever (sans gluten, pour les intolérants)
  • 2 œufs entiers
  • 300 grammes de bananes bien mûres et écrasées
  • 1 cuillère à soupe de sucre de coco (miel ou autres sources naturelles de sucre)
  • 15 grammes de cacao maigre brut
  • 1 cuillère à soupe de purée d’amande (ou autre purée d’oléagineux de votre choix)
  • Toppings de votre choix, tels que des noisettes, des amandes, des noix concassées ou des pépites de chocolat noir (pour rester healthy, je vous recommande un chocolat noir à min. 72% de cacao)

Préparation

  1. Commencez par écraser vos bananes à l’aide d’une fourchette, ajoutez les œufs, puis l’ensemble des autres ingrédients.
  2. Mélangez le tout au fur et à mesure. A la fin, ajoutez vos toppings favoris.
  3. Versez dans un moule (si vous n’avez pas de moule en silicone, je vous conseille de le graisser avant utilisation), puis enfournez pour 40 min dans un four préchauffé à 180 degrés.
  4. Une fois sorti du four, patientez une bonne heure avant de démouler et pour la version grand cake, je vous recommande 2 heures pour une belle découpe.

Mes recommandations
Surveillez bien la cuisson, à 2-3 min près vous obtenez un résultat plus ou moins moelleux, à vous de connaître votre four. Concernant le sucre, j’en consomme personnellement très peu. Je n’ai donc pas toujours la même sensibilité que vous. Vous pouvez ajuster, mais je vous conseille de tester ainsi une première fois avant d’en ajouter davantage. Par ailleurs, le pouvoir sucrant des bananes varie énormément selon leur maturité. Il est ainsi primordial qu’elles soient bien mûres.

Je vous propose cette recette sous forme de mini cakes. La même quantité peut naturellement être utilisée pour un cake entier. J’apprécie ces petits moules car on peut consommer une portion et congeler le reste pour la prochaine collation. On diminue ainsi le risque de manger le cake entier. Ça serait vraiment trop dommage de devoir arrêter de faire de la bonne pâtisserie car on n’arrive pas à s’empêcher de tout manger. Vous voyez, il y a plein d’astuces.

Bon week-end les ex-grignoteurs et n’oubliez pas de vous faire plaisir de manière raisonnable. C’est tellement bon ces petites choses quand il n’y a pas de culpabilité.

Testez cette recette et donnez-moi vos impressions ! J’attends vos commentaires et photos sur Instagram avec impatience !


Cet article vous a plu ?  Vous souhaitez découvrir davantage de recettes saines, gourmandes et équilibrées ?

Retrouvez dans la boutique des cahiers de recettes complets, ainsi que des programmes clés en main : conseils, menus, recettes et sport. Et pour plus de conseils et d’astuces au quotidien, rejoignez-moi sur Instagram, j’y suis active au quotidien. Sans oubliez la chaîne YouTube qui vous propose de nombreuses petites vidéos. 

À bientôt !
@petitcriquethealthy