Publié le 2 commentaires

Le batch-cooking

A en croire le nombre impressionnant de livres disponibles en librairie sur ce sujet, le batch-cooking serait devenu LA méthode de cuisine incontournable pour réussir à se nourrir convenablement quand on est débordé.

Je dois bien avouer que le principe est tout à fait séduisant. En anglais, « batch » signifie fournée. En fait, on cuisine une recette en grande quantité afin de pouvoir la diviser en plusieurs portions à répartir durant la semaine. 

Il existe bien sûr quelques variations à cette définition stricte du batch-cooking. Par exemple, on peut préparer deux ou trois recettes différentes pour éviter de devoir manger la même chose tous les jours. On peut aussi préparer uniquement les ingrédients de base pour n’avoir qu’à assembler les aliments au moment du repas. Bref, il existe autant de possibilités qu’il existe de Tupperware !

Dans cet article, je ne vais pas vous faire l’affront de vous expliquer comment on cuisine des grandes quantités. Et je ne vais pas non plus vous indiquer de recettes. Au lieu de vous dire quoi faire, je me suis dit qu’il vous serait certainement plus utile de connaître les erreurs qu’il faut absolument éviter de faire !

Erreur #1: Ne pas varier les plats

Si vous avez 17 ans et que vous ne savez cuisiner que des pâtes avec du ketchup, vous pouvez vous en satisfaire pendant plusieurs jours d’affilée. Mais avec les années, notre palais s’affine et nous nous lassons très vite. Je vous recommande donc de varier autant que possible pour assurer le succès de vos efforts dans le temps.

Erreur #2: Choisir des modes de cuisson identiques

Nous sommes dimanche soir et vous réalisez que vous avez prévu d’utiliser votre four pour cuire quatre aliments avec des températures et des temps de cuisson différents. Vous voilà parti pour 7 heures en cuisine …

Je vous recommande donc de prévoir plusieurs modes de cuisson différents et d’utiliser vos différents appareils électroménager. Si vous êtes comme moi, vous en avez plusieurs dans vos placards et à la cave… D’ailleurs, ma dernière acquisition est un Rice-cooker qui a changé ma vie !

Erreur #3: Négliger de préparer votre liste des courses

Le temps passé à faire vos courses peut être divisé par deux ou trois si vous préparez votre liste en avance et si vous l’organisez selon les rayons de votre supermarché. 

Qui n’a jamais perdu patience à devoir traverser huit fois le magasin pour arriver au bout de sa liste ?

Les services de livraison à domicile peuvent également vous aider à gagner du temps !

Mes meilleures conseils pour bien préparer votre semaine et vos listes de courses se trouvent dans cette vidéo :

Erreur #4: Ne pas adapter la conservation à l’aliment

Certaines aliments se conservent très mal lorsqu’ils sont crus. D’autres, au contraire, se conservent mal quand ils sont cuits.

Les légumes cuits perdent rapidement leurs nutriments. Aussi, il est préférable de couper et cuire les légumes au dernier moment. De plus, il faut privilégier un temps de cuisson aussi court que possible et éviter la cuisson à l’eau afin de préserver au maximum leurs qualités nutritives.

En plus d’éviter le gaspillage, il est aussi question de sécurité sanitaire car une conservation adaptée évite la prolifération bactérienne.

Erreur #5: Négliger les détails techniques du repas

Si votre plat doit être réchauffé, est-ce que vous disposez de quoi le réchauffer ? Est-ce que le plat utilisé permet de le réchauffer en toute sécurité ? Est-ce que tous les aliments peuvent être réchauffé de la même manière ? Est-ce que vous avez prévu les ustensiles adéquats pour manger ?

Autant de questions qui peuvent rapidement devenir embarrassantes si vous n’y avez pas songé au préalable !

En conclusion

A mon avis, le batch-cooking est autant une question d’organisation que de cuisine. Il faut donc être méthodique pour profiter de tous ses avantages.

A vos fourneaux en mode efficace, les amis !

Et pour plus de conseils? Je publie chaque jour un nouveau contenu sur mon compte Instagram. N’hésites pas à venir t’abonner pour ne rien manquer.

A bientôt, pour un nouvel article les criquets 🙂

Noémie

Publié le Un commentaire

Mes 7 conseils pour éviter de perdre tous les nutriments pendant la cuisson

Grâce aux conseils partagés dans cet article, vous pourrez améliorer vos apports en nutriments de manière significative sans changer vos habitudes alimentaires, afin de profiter pleinement de tous vos efforts pour manger sainement.

Tout d’abord, relevons que la cuisson des aliments présente des avantages non négligeables:

  • Elle facilite la digestion ;
  • Elle améliore l’absorption des nutriments (la protéine d’un oeuf cuit est 2x mieux assimilée que la protéine d’un oeuf cru, le bêta-carotène est 6.5x mieux assimilé avec des carottes que l’on a fait revenir à la poêle quelques minutes qu’avec des carottes crues) ;
  • Elle détruit les bactéries présentes dans les aliments.

Mais il faut toutefois être conscient que la cuisson dégrade la valeur nutritive de la plupart des aliments. A titre d’exemple, je relève que la cuisson à l’eau fait perdre jusqu’à 50% de l’apport en vitamine C des broccoli ou des épinards. De même, une viande que l’on fait mijoter perd jusqu’à 60% de sa vitamine B.

Si il est évident que la valeur nutritive des aliments se dégrade généralement avec la cuisson, toutes les méthodes de cuisson ne se valent pas. Il est établi que les modes de cuisson les plus rapides sont les meilleurs comme la cuisson à la vapeur et la cuisson à la poêle (faire sauter les légumes ou la viande). Il est ainsi important de choisir votre mode de cuisson en toute connaissance de cause.

Mais dans cet article, je ne vous dis pas d’abandonner vos habitudes. En revanche, je partage avec vous les sept conseils pratiques suivants pour optimiser la valeur nutritive de vos plats. 

  1. Utiliser aussi peu d’eau que possible durant la cuisson, en particulier pour les légumes. 
  2. Consommer l’eau de cuisson des légumes.
  3. Peler les légumes après la cuisson, voire ne pas les peler du tout pour maximiser l’apport nutritif, notamment en fibres.
  4. Manger les légumes cuits le plus rapidement possible car la vitamine C se dégrade au contact de l’air à cause de l’oxydation.
  5. Cuisiner les aliments le moins longtemps possible car une exposition prolongée à la chaleur détériore généralement la valeur nutritive des aliments. Il faut toutefois veiller à respecter les temps de cuisson minimum de certains aliments pour sa propre santé (la volaille en particulier).
  6. Couper les aliments après plutôt qu’avant la cuisson car ils seront ainsi moins exposés à l’eau et à la chaleur.
  7. Consommer la viande avec son jus de cuisson permet de récupérer jusqu’à 100% des minéraux et 60% de la vitamine B perdus pendant la cuisson.

Pour conclure, je relève qu’il n’y a pas un mode de cuisson parfait qui permette de préserver tous les nutriments de chaque aliment. En revanche, certains gestes simples peuvent faire la différence!

@petitcriquethealthy