Publié le Laisser un commentaire

5 raisons qui peuvent vous empêcher de perdre du poids avec un régime végan

La plupart des gens ont tendance à associer l’alimentation végane avec un corps svelte et sain. Et la science confirme cette idée. Dans une étude portant sur près de 40 000 adultes, des chercheurs de l’Université d’Oxford ont constaté que les mangeurs de viande avaient les IMC les plus élevés et les végétaliens les plus bas. Les végétariens et semi-végétariens se situaient quelque part entre les deux (lien). Mais de nombreuses personnes ne perdent pas de poids après avoir supprimé les produits d’origine animale, et certaines prennent même du poids. 

Dans cet article, je vous parle de cinq raisons courantes pour lesquelles cela se produit. Nous verrons également comment les éviter, afin que vous puissiez profiter des avantages du véganisme en matière de santé et de perte de poids.

#1 Vos portions sont trop grosses

Les aliments sains – y compris les légumes, les fruits, les céréales complètes, les noix, les graines et l’avocat – contribuent à notre bien-être et notre santé. 
Aussi bons que ces nutriments puissent être, nous ne pouvons toutefois pas les consommer de manière illimitée. 
La quantité de nourriture dont notre corps a besoin dépend de différents facteurs comme notre âge, notre sexe, notre corpulence et notre niveau d’activité physique. Un homme jeune, grand et actif a, par exemple, besoin d’un apport énergétique nettement plus importants qu’une femme plus âgée, menue et sédentaire.
La plupart du temps, on ne perd pas de poids parce que la taille de nos portions dépasse nos besoins en énergie. Tout simplement ! 
Manger un grand bol d’açaï au petit-déjeuner, contenant plusieurs portions de fruits, des noix, des graines et du beurre d’oléagineux, c’est est très sain! Mais c’est surtout très riche. Trop riche, si on se rend ensuite au travail en voiture et puis on reste assis à son bureau toute la matinée… 
En voulant manger de manière saine, on perd parfois de vue l’essentiel, à savoir qu’il faut rester à l’écoute de son corps et de ses sensations. C’est la seule manière de sentir la satiété et d’adapter la taille des portions.

#2 Vous ne consommez pas assez de protéines

Manger une quantité adéquate de protéines est essentiel pour maintenir sa masse musculaire et son métabolisme. Même s’il est tout à fait possible de satisfaire nos besoins quotidiens en protéines avec un régime à base de plantes, quelques petites astuce peuvent toutefois être bien utiles.
Un adulte en bonne santé a besoin d’environ 60 g de protéines par jour. Pour être précise, l’apport recommandé s’élève à 0.8 g de protéine par kilo de poids corporel.
Un changement d’alimentation important comme le fait d’abandonner les produits d’origine animale perturbe nos repères. Notre consommation en macro-nutriments peut s’en trouver bouleversée sans que l’on s’en rende vraiment compte parce que nous utilisons des nouveaux aliments que nous connaissons moins bien. Une carence en protéines peut alors apparaître. 
Différents signes peuvent nous alerter sur une possible insuffisance, à savoir des fringales, des troubles du sommeil ou de la concentration, la perte de cheveux ou des ongles cassants.
Les sources de protéines végétales les plus riches sont les produits à base de soja (tofu, tempeh, edamame), le seitan (protéines de blé) et les légumineuses.
Pour assurer une consommation suffisante en protéines, pensez à inclure davantage de légumineuses dans vos repas pour remplacer ou compléter la portion habituelle de céréales. En effet, les légumineuses contiennent environ 2x plus de protéines que des céréales comme le quinoa ou le riz complet. Vous pouvez aussi booster l’apport en protéines de vos plats de légumes et de vos salades avec des graines de chia, de lin ou de chanvre. 

#3 De mauvais horaires

Que vous soyez végétalien ou omnivore, l’heure des repas peut avoir un impact important sur votre tour de taille. De nombreuses personnes prennent leur plus gros repas le soir, au moment où elles sont le moins actives et peu de temps avant d’aller au lit. 
Afin de respecter votre rythme biologique et optimiser votre dépense énergétique, il est recommandé de prendre les repas les plus copieux plus tôt dans la journée, afin qu’ils alimentent vos heures les plus actives de la journée.
Se priver de nourriture toute la journée et s’empiffrer le soir est une « recette » sûre pour prendre du poids, même si vous êtes végan. 
Essayez de passer à des repas du soir légers mais rassasiants, comme des légumes sautés et des pois chiches avec un filet d’huile d’olive.

#4 La malbouffe à base de plantes

Les plats préparés, les desserts et les collations avec le label « vegan » peuvent non seulement être riches en calories, mais ils sont souvent fabriqués avec de la farine raffinée et du sucre ajouté. Ils sont généralement dépourvus de nutriments et de fibres. Bref, c’est de la malbouffe végan !
S’ils peuvent servir de friandises occasionnelles, leur consommation régulière est aussi nuisible que la malbouffe ordinaire…
Remplacez les produits végétaux transformés par des produits frais. Optez pour des fruits de saison et du chocolat noir pour satisfaire une envie de sucré, et pour des légumes crus avec du houmous ou du guacamole pour une envie de salé.

#5 Les calories liquides

Il existe de nombreuses boissons commercialisées spécialement pour les consommateurs végan qui sont prêts à payer plus cher. Il y a par exemple le kombucha, les jus, les smoothies, l’eau de coco ou les cafés cold brew au lait d’amandes, pour n’en citer que quelques-unes. Un large choix qui vous permet juste de siroter sans le savoir des centaines de calories supplémentaires au quotidien.
Ma règle d’or est la suivante : Si ce n’est pas de l’eau ou du thé non sucré, votre boisson doit compter comme faisant partie du repas : Un smoothie pour accompagner une salade revient en fait à manger deux salades… 
Notre cerveau n’est tout simplement pas capable de tenir compte des calories provenant des boissons. Pour cette raison, examinez attentivement les ingrédients, les valeurs nutritives et la taille de la boisson, afin de déterminer si elle est adaptée aux besoins de votre corps. Dans bien des cas, la quantité de sucre sera rédhibitoire.


En conclusion, le choix d’une alimentation végane ne vous dispense pas de suivre les préceptes d’une alimentation équilibrée. Par ailleurs, un peu de bon sens vous permettra d’éviter tous les pièges marketing des produits qui affichent ce fameux label « vegan » !

Pour en savoir plus sur l’alimentation vegan, tu peux regarder cette vidéo YouTube; je te donne des recettes et conseils sur l’alimentation végétalienne 🙂


Cet article t’a plu ? N’hésite pas à me laisser un commentaire et à le partager ! 


Pour plus de conseils et d’astuces tu peux me suivre sur ma chaine YouTube et au quotidien sur Instagram ! Tu peux aussi nous rejoindre dans le groupe facebook maviedecriquet où la Team partage tous les jours ses recettes, conseils et avancés !
À bientôt,
Noémie

Laisser un commentaire